Billet d’humeur #1 : la fac, et après ?

J’inaugure un nouveau type d’article sur ce blog, le billet d’humeur, pour exprimer des choses me tenant à coeur et pour donner mon avis. Après tout ce blog est un espace de liberté totale, autant en profiter.

478494_10151538651247974_655800114_oDepuis quelques mois je suis revenue à la fac, et à force de discuter avec d’autres étudiants, j’ai remarqué un problème assez important, en tout cas pour ceux en histoire.
Au bout de 3 ou 5 ans d’études, ils se retrouvent sans aucune expérience, presque aucune ligne à leur CV, et ne savent pas trop quoi faire de leur vie.
L’exemple de Julie (prénom changé) m’a particulièrement marqué. En Master d’histoire, elle a besoin de sa bourse pour vivre, or elle ne l’aura plus à la fin de sa deuxième année de Master. Elle ne sait pas quoi faire comme travail, jusqu’à présent elle n’a fait en parallèle de ses études que du baby sitting. Elle me disait il y a quelques jours: « je pourrais aller travailler dans une banque, c’est bien comme métier banquière non?« .
Elle ferait donc un métier qui n’aurait rien à voir avec ses cinq ans d’études. Et je pense que cette situation représente bien un des gros problèmes de l’université. Elle ne prépare pas à la vie active.
Je pense qu’il faudrait rendre obligatoire un stage d’au moins un mois pour chaque année d’étude, quel que soit le domaine. Cela permettrait aux étudiants d’étoffer leur CV, et d’avoir une idée de ce qu’ils voudraient faire de leur futur, à part le professorat et la recherche. Faire en sorte que le baby sitting ne soit pas leur seule expérience.
Et cela impliquerait de la part de l’université de proposer des offres de stage aux étudiants, ou en tout cas de renforcer les plateformes déjà existantes.
Les stages obligatoires existent déjà dans certaines licences comme en archéologie et licence de l’art. Pourquoi ne pas généraliser aux autres licences? Et il existe des masters professionalisants, mais ils sont restreints. Il devrait y en avoir plus que des masters de recherche, qui ne forment souvent qu’à la recherche. Et je rappelle que je parle ici des études en sciences sociales, comme l’histoire et les lettres.

Fanny Cohen Moreau

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Billet d’humeur #1 : la fac, et après ?

  1. Timothée dit :

    Le problème des études trop théoriques ^^ Logique qu’il y ait un temps de flottement à la fin si on ne ménage pas de transition.

  2. Cat-lover dit :

    Ce qu’il faudrait aussi c’est guider les étudiants vers un emploi, qu’on leur montre ce qu’ils peuvent faire avec leur diplôme. Un stage c’est bien mais ça ne montre qu’une infime partie de ce qu’on peut faire avec un diplôme en sciences humaines. Il faut leur présenter concrètement le large choix de postes possibles. On nous rabat les oreilles comme quoi ce sont des études qui n’ont pas de débouchés, oui c’est sûr c’est pas comme infirmière mais il y a des postes, plein. Et parfois on trouve pas le poste de ses rêves tout de suite mais ça permet aussi de se faire une expérience professionnelle dans le domaine pour lequel on a fait 5 ans d’études.

  3. MomentVolé dit :

    La fac propose un enseignement et un diplôme gratuitement (en théorie). Et c’est ce caractère gratuit qui la distingue des écoles, l’enseignement est parfois moins bon (parfois pas) et l’insertion professionnelle n’est pas incluse dans le « contrat ». Pour moi, l’étudiant qui choisit la fac doit avoir en tête que c’est à lui de construire son CV, contrairement à une école qui, elle, va aider l’étudiant à le faire grâce à divers stages. Et pour cela, nous avons 4 mois de grandes vacances (début mai-début septembre, en général) ! Si les étudiants préfèrent se tourner les pouces pendant 4 mois, qu’ils ne se plaignent pas de ne pas avoir d’expérience une fois leur diplôme obtenu…

  4. Ping : Billet d’humeur #2 : là d’où je viens | Home is behind, the world ahead.

  5. Ping : Billet d’humeur #3 : mes podcasts préférés | Home is behind, the world ahead.

  6. Ping : Billet d’humeur #4 : mes podcasts préférés de 2018 | Home is behind, the world ahead.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s