Billet d’humeur #4 : mes podcasts préférés de 2018

Une sélection de mes podcasts préférés de 2018, c’est totalement attendu et superflu, mais je le fais quand même.

IMG_3652

Cette année j’ai changé souvent de rythme de vie, de boulots et de transport, mais j’ai pu écouter chaque jour plusieurs heures de podcasts “natifs”. Et dans les derniers mois j’ai aussi passé beaucoup de temps à éplucher les sites / applications / articles / conseils pour écouter de nouvelles choses.

J’avais fait le même exercice en août 2017, alors la liste ci-dessous est garantie totalement différente de la précédente (et largement inspirée de mes chroniques mensuelles pour le blog des Moissonores). La sélection est totalement subjective évidemment, et si vous me suivez déjà sur Twitter ces recommandations vous seront déjà familières (pour l’ordre il n’y a pas de logique à chercher).

 

La Diagonale du Vide

big_cover_57b493546e733449c1504200Imaginez un mélange entre du reportage, de la ruralité, de la poésie, de la musique et un bol d’air frais : c’est la recette de ce podcast très original et assez unique. Avec beaucoup de sensibilité, Bengir vous propose des capsules d’ambiances avec des conversations sorties de leur contexte, dans un format d’une demie heure toutes les deux semaines. Vous ne savez jamais à quoi vous attendre, La Diagonale du vide avait fait l’objet d’une analyse poussée dans un épisode La revue des podcasts par Syntone.

Ecoute ça

45822178_1161880787304037_6784190122964287488_nDam et Tom sont d’excellents guides pour faire de nouvelles découvertes musicales. Dans le podcast Ecoute ça vous retrouverez beaucoup de pédagogie (le côté prof sympa et passionnant), une progression dans l’écriture qui fait que chaque épisode est une petite histoire musicale, et des prises de risques. J’en parlais à la rentrée chez les Moissonores, cet été Dam a offert la série Zikedepod en proposant à des podcasteurs d’analyser une chanson de leur choix, avec comme apothéose finale un enregistrement en présence pendant un week-end Podcastéo à Lille.

 

Pod Monstres Trésors

pod-monstres-tresorsComme je le disais en septembre dernier, “Pod Monstres Trésors est arrivé pour sauver mon adolescence”. Winston, Fonz et Gaewen se retrouvent pour jouer aux “livres dont vous êtes le héros”, choisir ensemble comment faire évoluer leur personnage, se battre à coups de dés contre des vampires ou des machines tueuses. Un format largement abordable d’une heure et une ambiance sonore très travaillée et agréable. Ce sont mes chouchous, et si les jeux-vidéo vous intéressent allez écouter Winston et Fonz dans leur podcast Backlog.

 

Magma

magmaokokEn mars dernier j’en parlais pour les Moissonores alors que seulement 3-4 épisodes étaient sortis. Entre temps le podcast a été sélectionné pour être soutenu par le label de podcasts Nouvelles Écoutes. Clémence Hacquart vous propose des rencontres avec des personnes qui ont vécu de près ou de loin des événements historiques du XXème siècle. Ce podcast est vraiment un bon exemple d’un format que j’aime beaucoup (en tout cas en ce moment): une interview d’une demie heure, un peu montée (pour éviter les moments creux), avec quasiment aucune intervention du présentateur du podcast, et des invités avec des choses intéressantes à raconter, qui ouvrent l’esprit et attisent la curiosité. Je conseille souvent Magma aux personnes qui découvrent le média podcast car il est “facile d’entrée”.

 

Giga Musik

avatars-000397087119-c86zf0-originalQu’est-ce que vous écoutiez quand vous aviez 10-12 ans ? Pour moi le début des années collèges correspondaient au début des années 2000, et à l’époque les chanteurs avaient des goûts vestimentaires douteux et les chanteuses miaulaient beaucoup sur les intros. Je pensais les avoir oublié, et puis Giga Musik est arrivé pour les ramener à la vie et à nos mémoires (et j’attends avec impatience un crossover avec le podcast Plaisirs coupables). Au programme : retracer la carrière de Lorie et de Billy Crawford, le “AB Universe”, les chanteurs oubliés de Popstars, les meilleures (et pires) comédies musicales… Vous trouverez forcément un nom qui vous donnera des frissons. Anthony et Florian (et Lionel le chat) se partagent des titres, et toutes les références sont dans les descriptions des épisodes, évidemment.

 

Certains l’aiment à chaud

9fAYkW4hU7zgbQGou9Yp2BEfOH6YwLZuYny0EM5Z_400x400Chaque mois je regrette de ne pas être allé au ciné, d’avoir préféré regarder une énième fois des épisodes de Friends. Lancé en octobre, le podcast Certains l’aiment à chaud vous propose des réactions à chaud sur des films projetés au cinéma. J’aime la façon d’analyser les films de Thierry et Thomas, d’exprimer leur ressenti de façon concise et sincère, sans noyer les auditeurs sous des références pointues, ou à l’opposé être approximatifs. Enfin un podcast qui fait des choix audacieux, qui donne envie d’aller voir des films qui sortent de l’ordinaire et donne de vrais avis étayés. Et mention spéciale à leur générique de début dynamique et efficace.

 

Le Roi Stephen

podcast-le-roi-stephen-stephen-king2Je n’ai jamais lu un livre de Stephen King, mais grâce à ce podcast l’univers de cet auteur m’est de plus en plus familier, et je me laisserais presque tenter d’en lire un jour. Chaque épisode décrypte un ouvrage de la première à la dernière page, en retraçant toute l’histoire, avec aussi des analyses et des comparaisons avec des œuvres filmiques inspirés. La (très) nombreuse équipe du podcast propose tous les mois de (très) longs épisodes (plus de deux heures) mais n’ayez pas peur d’une telle durée, le fil rouge de l’histoire suffit de vous tenir en haleine.

 

Les couilles sur la table

avatars-000334750312-g0zne7-t500x500J’ai longtemps hésité à écouter ce podcast, car c’est un de ceux dont je sentais qu’il me ferait réfléchir, voir remettre en question certaines choses, car le plus souvent je préfère écouter des podcasts pour me détendre, rire ou apprendre des choses en douceur. Mais j’ai fait l’effort et je ne regrette pas. Victoire Tuaillon réfléchit avec un.e invité.e par épisode à des thématiques autour de la masculinité (un des premiers podcasts sur le thème avant qu’ils pullulent un peu partout).

 

Le sillon soir

LesillonDécouverte la plus récente pour moi, conseillé tard un soir par Karen de Dans ton rade et Alex de Potescast (je cite, “c’est vachement bien”). C’était resté dans un coin de ma tête, et enfin en vacances de fin d’année (et en manque de nouveautés) je me lance le premier épisode. Assez rapidement je suis conquise : une adresse directe à l’auditeur et un ton “au coin du feu” (un peu comme Bengir dont je vous parle juste un peu plus haut), de l’analyse et de la découverte musicale (comme Dam de Écoute ça) et des épisodes digestes d’une demie heure. Ambiance détendue, prenez un petit cocktail et allongez-vous dans le canapé pour l’écouter.

 

Game of Roles

1200x630bbÊtes-vous adeptes de jeux de rôle ? Si oui, ce podcast vous rappellera sûrement des souvenirs, et si non vous allez découvrir comment on peut vivre virtuellement des aventures avec juste des fiches personnages, des dés, et un très bon Maître du Jeu. Dans ce podcast, le MJ est Fibre Tigre (que vous pouvez écouter aussi dans le podcast Studio 404) et avec ses joueurs Daz, Lâm, Lydia et MrDeriv, il va vous emmener dans un univers sorti de son imagination fertile (qui fera penser à celui de Game of Thrones). Les épisodes sont assez longs mais n’ayez crainte, comme pour Le Roi Stephen vous écouterez une véritable histoire.

 

L’Inaudible

medium_detected_cover_5b40e40aa9b497775f000002Walter Proof est un personnage très attachant de la scène podcastique française, assez unique aussi dans son genre. Imaginez un monsieur chauve dans une base en Antarctique qui élève des pinguoins avec son chien. Oui, relisez bien la phrase précédente, car c’est exactement l’histoire de Walter Proof. Dans les épisodes de son podcast L’Inaudible il écume les trouvailles musicales, joue avec les archives sonores, le tout avec bienveillance et bonne humeur. Sans oublier les mini épisodes de Pompidoudinoutou où c’est son chien Pompidou qui prend la parole, en quelque sorte. Pour en apprendre plus sur Walter vous pouvez écouter l’interview que j’ai faite de lui pour Podcastéo l’été dernier.

 

OZEF le podcast

ozeflepodcastJe termine cette sélection par “Le podcast qui est moins présent ces derniers mois mais qu’on espère voir revenir bientôt”. Sur le papier, Ozef le podcast a le même principe que Certains l’aiment à chaud dont je vous parle plus haut. Mais c’est sans compter la personnalité de Jonathan qui le présente. Ses chroniques cinéma sont des petites oeuvres auditives, avec un beau travail d’écriture et du génie qui pétille. Son dernier épisode date de l’été 2018, j’espère que la nouvelle année t’inspirera pour revenir en force…

Et vous, quels sont vos podcasts préférés ? Rendez-vous sûrement l’année prochaine pour une nouvelle sélection de podcasts !

Fanny Cohen Moreau

 

LIRE AUSSI :

Publicités
Cet article, publié dans Billets d'humeur, Podcasts, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s